Les Ardennes Belges

EPISODE 1

Le goût de l’écorce

Notre première étape nous mène aux sources de l’Ourthe, chez Joost,

dans une vallée qui se métamorphose  sous l’impulsion de castors. 

« Le goût de l’écorce »

Avec Joost Vanvoorden – Vallée de l’Ourthe

Réalisation : Martin Dellicour – Novembre 2016

Les sources de l’Ourthe, pays du castor.

Le castor est un animal controversé, à la fois fascinant et décrié.
Et c’est ici, dans la région de Houffalize, qu’il a fait son retour en Ardenne – d’abord assez discret – il y a près de 20 ans.

Bâtisseur infatigable, il est l’un des rares animaux à aménager son milieu pour que celui-ci réponde à ses besoins. L’homme a, aujourd’hui, bien du mal à partager ce droit qu’il s’est octroyé avec une certaine exclusive… Pourtant, le castor a sa place et même un rôle essentiel pour les écosystèmes aquatiques. Son statut d’espèce protégée en Europe souligne son importance.

Ce retour du castor dans nos vallées est une opportunité que doit saisir la société humaine pour démontrer sa capacité à vivre en parfaite cohabitation avec la nature.
C’est l’occasion de réinventer notre communion avec la vie sauvage, en acceptant l’impact du castor comme lui est contraint d’accepter le nôtre, sans aucun doute bien plus important…

Utile, le castor ?

La signature du castor sur les arbres proches des cours d’eau, il serait difficile de ne pas la voir…
Voici quelques impacts positifs et parfois moins visibles de sa présence sur les milieux aquatiques de l’Ardenne :

  • Tels des lagunages, ses barrages jouent le rôle de stations d’épuration.
    L’eau qui s’y infiltre est « purifiée » par les plantes qui poussent sur l’édifice et qui captent les nitrates et les phosphates présents dans l’eau.
  • Les zones inondées en amont du barrage créent des « biotopes naturels » souvent très riches au point de vue de la biodiversité.
  • Par ses constructions, le castor régule le flux des rivières, atténuant les crues hivernales et les étiages en été.
  • Enfin, rappelons que le castor est totalement végétarien et n’est donc pas un concurrent pour les pêcheurs. Son régime varie en fonction des saisons, de plantes herbacées en été à l’écorce de bois « tendres » tels que bouleaux ou aulnes en hiver.

Joost

Dès le premier contact, il nous est apparu comme une évidence que Joost était un homme hors du commun.
Originaire de la région de Hasselt, Joost s’est installé en Ardenne après avoir voyagé dans divers coins d’Europe. C’est ici, aux sources de l’Ourthe, qu’il a trouvé son équilibre : proche de ses racines, entouré des forêts qui l’inspirent.

Ses réalisations, qu’elles soient de bois ou de métal, sont à son image : subtil mélange d’insolite et de simplicité.
Mais le plus inspirant avec lui est peut-être à déceler dans les gestes de son quotidien et dans son mode de vie :

« J’essaie de vivre avec peu d’argent et de faire un maximum de choses moi-même, comme le potager ou élever des animaux.
Du coup je peux passer plus de temps sur les projets, gagner peut-être moins d’argent mais le faire avec plaisir et sans pression.
Et faire quelque chose de beau. C’est un peu ma philosophie de vie… »

Joost nous montre qu’un autre mode de vie est à notre portée. Une vie simple, tournée vers la nature et empreinte d’une certaine… sérénité.

« Il n’y a point de forêt sans arbres tordus »
— Proverbe bulgare

Martin-Dellicour_8003273
"Les courbes c’est beau et je crois que c’est ça qui m’inspire.
Je fais rarement des choses très droites."


© Martin Dellicour, 2016
Martin-Dellicour_8003270
"J’achète les arbres que les marchands ne veulent pas parce que ils ne sont pas très droits ou qu’ils ont des défauts. Pour moi, c’est surtout une qualité."

© Martin Dellicour
Martin-Dellicour_DSC2582
Réflexion de la lumière du soir sur les eaux calmes à proximité d'un barrage de castor...

© Martin Dellicour
Martin-Dellicour_DSC4176
L'esprit du marais ?

© Martin Dellicour
_8002797-2
"J’aime bien passer mon temps à l’extérieur. Pour moi c’est important.
Pourquoi ? Je ne sais pas... Je m’y sens mieux je crois."


© Martin Dellicour
Martin-Dellicour_DSC4026-2
Le castor, souvent plus curieux que craintif vis à vis du photographe dissimulé

© Martin Dellicour
martin-dellicour_dsc4654
L'activité favorite du castor : de longues séances de toilettage au bord de l'eau.

© Martin Dellicour
martin-dellicourdji_0038
Vu d'en haut, on mesure l'ampleur du travail réalisé par ce bâtisseur infatigable.

© Martin Dellicour

Suivre le projet

Partenaires de cette aventure :

  • Wallonie
  • DGO3
  • Wallonie Tourisme
  • Festival Nature Namur
  • Forêt.Nature